Graine de Philo à Chaligny

Graine de Philo à Chaligny

CHALIGNY | 11/02/2021

Publié par : Francas 54 0

La séance avec les enfants de Chaligny a commencé par la présentation du livre "Bernard et le monstre"  de David McKee. Ils se sont ensuite exprimés sur ce qu’ils ont vu dans le livre. Après avoir expliqué aux enfants comment construire une question philosophique, ils ont pu partager les leurs  sur le thème de "s'écouter". Les enfants ont ensuite argumenté leurs réponses aux questions en partageant leurs avis. Chaque enfant s’est vu attribuer un cahier philo afin qu’il puisse garder une trace de sa réflexion. Nous avons valorisé l’intervention par une affiche sur le thème de la séance. 

Voici leurs expressions  :

Qu’avez-vous compris de l’histoire ?

 

Paul  : Le monstre a mangé le petit enfant.

 

Ernest  : Ses parents sont toujours occupés.

 

Toscane : Le monstre a mangé Bernard, ses parents sont trop occupés, il se fait manger par le monstre et après les parents ne voient pas que c’est un monstre et pensent que c’est Bernard.

 

Gael : Il a mangé le petit Bernard.

 

Paul : Le monstre a dit qu’il était un monstre mais la mère l’a pas cru alors que c’était un vrai monstre.

 

Mayliss  : Bernard s’est fait mangé et le monstre dit aux parents de Bernard, et ils disent « pas maintenant ».

 

Gael  : La maman dit à non Bernard et le papa aussi parce qu’ils sont occupés.

 

Thomas  : Ils disent tout le temps non à Bernard parce qu’ils sont toujours en train de faire tout le taff.

 

A quoi cette histoire vous fait elle penser ?

 

Liam  : Le petit chaperon rouge parce que le monstre mange Bernard.

 

Ernest  : Ça me fait penser aux couleurs des émotions car le monstre est un petit peu pareil.

 

Qu'est-ce qui occupe les parents ?

 

 

Paul  : Si les parents sont toujours occupés ils peuvent pas jouer avec nous ça c’est sur.

 

Gael  : Quand ils sont au boulot.

 

Justine  : Quand ils font les lessives.

 

Léna  : Quand ils font le ménage.

 

Toscane  : Quand ils font des travaux.

 

Que font les parents lorsqu’ils ne sont pas occupés ?

 

Paul : Ils jouent avec nous.

 

 

Que ferez-vous quand vous serez parents ?

 

Mayliss : Quand je serai maman j’aurai trois gosses, j’essayerai de m’occuper de mes enfants.

 

Paul : J’aurai 4 enfants, une petite fille et je serai quand même très occupés et je vivrai dans un appartement.

 

Gael : J’aurai un enfant avec une petite soeur, j’aurai deux enfants, j’habiterai une maison.

 

Jade : Moi j’aurai 6 enfants, je serai pas occupée.

 

Comment construit-on une question philosophique ?

 

Toscane : C’est une question qui commence par est-ce que et toujours.

 

 

Les questions des enfants :

Liam : Est-ce que les parents sont toujours égoïstes ?

 

Paul : Est-ce que les parents jouent toujours avec leurs enfants ?

 

Mayliss : Est-ce que les parents sont toujours occupés ?

 

Mayliss : Est-ce que les enfants disent toujours la vérité ?

 

Léna : Est-ce que les parents croient toujours les enfants ?

 

Ernest  : Est-ce que les parents font toujours attention à leur enfant ?

 

Choix d'une question : Est-ce que les parents sont toujours occupés ?

 

Mayliss : Oui parce que quand on veut jouer avec nos parents ils sont tout le temps occupés.

 

Liam : Non parce que s’ils étaient toujours occupés ils arriveraient pas à nous faire à manger et tout et tout, nous aider à faire nos devoirs.

 

Toscane : Non parce que s'ils étaient occupés ils feraient pas à manger, ils fêteraient pas les anniversaires avec toi.

 

Toscane  : Oui, ils sont occupés quand ils travaillent.

 

Liam : Non, s’ils étaient toujours occupés ils auraient pas le temps de faire les vendredis soir apéro.

 

Paul : Si les parents sont toujours occupés ils peuvent pas jouer avec nous ça c’est sur.

 

 

 

Partagez cette publication.

#expression #grainedephilo

Commentaires

Laisse un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.