Dialogue Structuré au centre de loisirs Francas de Richardménil - Loisirs

Dialogue Structuré au centre de loisirs Francas de Richardménil - Loisirs

RICHARDMENIL | 01/08/2019

Publié par : Francas540

Francas

Retranscription des échanges enregistrés sur les loisirs :

Première question

Timéo : Bonjour, on va maintenant parler des activités à Richardménil et des loisirs. On a remarqué que beaucoup d’enfants restent chez eux devant les écrans et pas assez profitent des copains et de l’extérieur. Dès qu’on rentre on joue à la console ou on regarde la télé, il faut éviter ça. On pourrait sortir faire d’autres choses plutôt que d’être sur le téléphone ou d’autres écrans et certains n’ont pas de jardin. On a donc posé comme question : Pourquoi il n’y a pas plus d’aires de jeu dans Richardménil ? Parce que il y a beaucoup d’enfants et ils ne peuvent pas aller se promener tout seul loin de chez eux, il faut une aire de jeu pas très loin.

Jean-Christophe Appercolin : Je ne sais pas comment a été fait le choix de qui pose les questions. Sais-tu combien il y a d’aires de jeu dans Richardménil ? Sur Richardménil il y a des aires de jeu : il y en a un au terrain de sport, l’aire en bas du village avec des jeux tout neuf du début de l’année, derrière la maison du temps libre il y en a une, c’est pour les 2 à 10/12 ans. Mais pour les grands il y a un City Stade. Et ça existe déjà les associations qui proposent des activités : il y a les Francas, le Conseil Municipal des Jeunes. Pour empêcher les écrans ce n’est pas une aire de jeu qui va contrer ça. On peut aussi aller chez les copains pour jouer. Les communes peuvent proposer des choses qui paraissent intéressantes et le faire mais il n’y a que douze gamins ou 5 qui viennent. Donc on se dit mince qu’est-ce qu’ils font ? Ils sont devant leur console. On n’en fait plus car ils ne viennent pas. On essaye de convaincre les copains si on vient, car c’est mieux à plusieurs, et s’il y a trop d’enfants on fera les activités deux fois, ce n’est pas grave.

 

Deuxième question

Milo : Pourquoi il n’y a pas d’activités en dehors du centre aéré et de l’école pour ne plus qu’on s’ennuie quand on rentre chez nous ?

Élus : C’est presque la même question donc même réponse, même débat.

 

Troisième question

Sasha : Pourquoi il n’y a pas de piscine alors qu’il y a plein d’enfants qui s’ennuient chez eux pendant les vacances ?

Anne-Marie Pitoy : Qu’est-ce que vous vous ennuyez chez vous… ouah !

Jean-Christophe Appercolin : Des piscines on ne peut pas en construire dans chaque commune car c’est cher, il y a les communautés de communes et il faut suffisamment de personnes qui viennent pour pouvoir en construire une. Mais il y a une piscine toute neuve à Neuves-Maisons près de l’Intermarché qui va être finie en septembre. Il y aura un bassin ludique, des toboggans, une salle de fitness pour les parents. À Richardménil en tout cas ce n’est pas possible.

 

Quatrième question

Louka : Pourquoi dans certaines villes il y a des terrains de foot et pas dans d’autres, est ce que c’est en rapport avec l’argent ?

Jean-Christophe Appercolin : À Richardménil il y a un terrain de foot, on a plusieurs équipes qui regroupent plusieurs communes, et notre club s’appelle ? Le FCRF2M ce qui veut dire Football Club Richardménil Flavigny Méréville Messein. Parfois il y a des jumelages avec Tonnoy et Pulligny en fonction des groupes d’âge. Mais un terrain ça demande de l’entretien, ça coûte cher.

À Richardménil on voudrait bien avoir un autre terrain avec une autre matière car le gazon ce n’est pas évident, il y a des bosses, là il est tout sec on ne peut pas l’arroser, mais il faut des moyens et donc on n’en aura pas.

 

Cinquième question

Timéo : Pourquoi à Ludres il n’y a pas beaucoup d’animations en dehors de l’école. On célèbre des fêtes banales pourquoi on n’aurait pas d’animations spéciales ?

Anne-Marie Pitoy : On s’en fout de Ludres.

Jean-Christophe Appercolin : Déjà répondu pour Richardménil.

Enfant : Et pour les personnes handicapés ?

Jean-Christophe Appercolin : Qui répond ?

Martine Georges Pommier : Il y a les journées Handisport à Richardménil tous les ans. C’est des jeux ludiques, des parcours, du foot avec les conditions des personnes en situation d’handicap.

Timéo : Pourquoi ce n’est pas pour les CE1 et CE2 ?

Martine Georges Pommier : C’est un choix pédagogique par rapport à l’âge des enfants. Il y a des échanges avec des personnes en situation d’handicap et il faut un petit peu de maturité je pense pour cela.

 

Sixième question

Louka : Pourquoi on n’a pas des jeux créés pour pouvoir les réutiliser chez nous dans nos maisons, nos jardins ?

Jean-Christophe Appercolin : Des exemples ?

Louka : Je ne sais pas…

Jean-Christophe Appercolin : Les enfants fabriquent des choses au centre de loisirs, pas forcément des jeux mais des nichoirs par exemple, la dernière fois avec le club ornithologique. Il y a des choses qui sont fabriquées avec le périscolaire que vous ramenez chez vous… Mais on ne va pas s’éterniser car l’enfant qui a posé cette question n’est pas là et c’est dommage. C’est une question trop précise.

 

Louka : Pourquoi est-ce que l’on détruit l’ancien centre ?

Jean-Christophe Appercolin : On va refaire l’école maternelle et élémentaire dans le même bâtiment. Et la cantine elle est où la ?

Louka : À l’autre bout de la rue.

Jean-Christophe Appercolin : Est-ce que c’est bien de marcher tous les midis jusque la cantine ?  

Timéo : C’est embêtant, c’est long.

Jean Christophe Appercolin : Et bien la cantine sera aussi dans le même bâtiment, avec le périscolaire. Et l’école des petits sera réservée aux Francas.

Partagez cette publication.

#francas54 #echange

Commentaires

Laisse un commentaire

Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.